Comment faire pour véhiculer un message lorsque l’on sait que le contenu n’a que peu de chance d’être lu dans son intégralité ? Quelles informations valoriser pour être certain de toucher le plus de monde possible ?

 

Bien choisir vos titres

  • Les titres sont en moyenne cinq fois plus lus que les textes.
  • Associés aux balises HTML <h1>, ils sont vus en premier par les utilisateurs, mais également par les moteurs de recherche.
  • Les titres sont également importants pour les réseaux sociaux.
  • Ils doivent être courts (entre 4 et 10 mots).
  • Ils doivent être explicites et dans un vocabulaire compréhensible par le public visé.
  • Évitez les acronymes et autres sigles.
  • Ils doivent contenir des mots clés : les moteurs de recherche tiennent fortement compte du contenu des titres pour indexer les pages Web. Réutilisez ces mots clés sans exagération dans le corps du texte pour renforcer la cohérence du message.

Proposez un chapô synthétique

  • Vous avez en moyenne entre 30 secondes et 1 minute pour convaincre.
  • Sur le Web, la vitesse de lecture est diminuée d’environ 25 %.
  • Il est essentiel pour le référencement naturel. Il doit contenir les mots clés principaux.
  • Résumez l’essentiel de l’information. L’accroche constitue la base de l’information. Le reste de l’article ne fait qu’apporter plus de détails.
  • Allez droit au but : on commence par l’essentiel, pour aller ensuite vers le détail.

Faites des paragraphes

  • Plus les paragraphes sont courts, plus ils permettent de fixer l’attention du lecteur.
  • Il ne faut développer qu’une seule idée par paragraphe. Ils doivent être autonome et compréhensible en tant que tel.
  • Au sein de chaque paragraphe, on peut encore faire respirer le contenu en misant sur des listes à puces et/ou numérotées. Leur forme aérée attire spontanément le regard.
  • Limitez la longueur de la page : entre 500 et 4 000 caractères si possible. Si vos propos nécessitent plus de longueur, envisagez la possibilité de découper le contenu sous forme de mini-dossier. Notez qu’une longue page peut s’avérer efficace si vous parvenez à la structurer au départ à l’aide d’un sommaire.

Utilisez les caractères gras

  • Il faut valoriser les informations clés par des effets typographiques.
  • L’usage du gras se révèle le plus efficace.
  • Si le mot en gras interpelle l’internaute, il oriente ensuite son regard vers les informations qui le précédent.
  • Le gras est reconnu par les algorithmes de Google, qui accordent plus d’importance aux mots mis ainsi en valeur.

Illustrez vos propos avec des visuels

  • Les images représentent un autre niveau de lecture incontournable.
  • Il faut accompagner l’image d’une légende afin d’aider au référencement.
  • L’attribut « Alt » des images est également pris en compte par les moteurs de recherche.