L’Internet des objets, internationalement reconnu sous l’appellation « Internet of Things » (IoT), désigne l’ensemble des objets connectés entre eux par le biais du réseau Internet.

Principalement utilisés dans les domaines de la domotique et de la santé, ils permettent de générer une gigantesque quantité de données. Ces dernières vont ainsi pouvoir être analysées, traitées et stockées afin d’optimiser les processus de service et de logistique des entreprises qui les produisent et de celles qui les utilisent.

La nouvelle Révolution Industrielle

Lorsque l’on pense « objets connectés », on a en tête ceux que l’on est amenés utiliser dans notre quotidien : montres, balances, réfrigérateurs, caméras de surveillance ou encore télévision. Pourtant, il en existe bien plus, et ces derniers ne sont pas uniquement réservés aux particuliers.

Le secteur de l’industrie, en particulier, est un marché qui a un énorme potentiel d’amélioration de sa productivité dans les chaînes d’approvisionnement et de fabrication.

Nous pouvons ainsi voir des machines prendre des mesures correctives d’elles-mêmes dès lors qu’elles prévoient un dommage. Certaines peuvent également se réparer et transmettre des données aux garants de sa maintenance.

Ainsi, grâce à leur forte connectivité, les objets connectés simplifient la vie de ces industries en réduisant leurs coûts d’entretien et de sécurisation des machines.

Une logistique plus simple que jamais

Par le biais d’outils d’analyse et de suivi en temps réel, il existe un nombre significatif d’opportunités pour optimiser les services de livraison et de déplacement de marchandises. Grâce aux données accumulées par des outils interconnectés, les conditions de diagnostic se retrouvent simplifiées et aident à améliorer les relations entre les entreprises et leurs clients.

C’est de cette façon que de nombreuses sociétés sont devenues capables de prendre en compte les retours directs de leurs équipements pour améliorer la conception de leurs futurs outils. Leur standard de qualité se retrouve en conséquence maintenu pendant l’ensemble du cycle de vie de leurs produits.

 

D’ici quelques années, l’on peut aisément anticiper les futures innovations en termes d’automatisation des processus et le besoin croissant des entreprises d’y investir. Le coût d’acquisition et de production de ces outils continuant d’être revu à la baisse, de nombreuses start-ups tentent également leur chance.